lundi 24 septembre

Augmenter la surface habitable par surélévation

Plus la famille s’agrandit, plus les besoins en espace évoluent. Face à ce genre de situation, la grande majorité plutôt que de vendre et racheter un bien immobilier, de nombreux propriétaires choisissent d’agrandir leur maison, soit en exploitant les combles lorsque cela est possible, soit en choisissant la surélévation de maison. La première option est le plus souvent courue pour la simple raison qu’elle ne requiert pas nécessairement de gros œuvres, mais elle est impossible lorsque le COS (coefficient d’occupation des sols) est atteint ou lorsque les combles sont trop bas. Dans ce cas, il ne vous reste plus qu’à opter pour la seconde option : la surélévation. Voici un article qui vous donne des informations détaillées sur cette solution.

En quoi consiste la surélévation ?

La surélévation consiste à ajouter un étage à votre maison. Elle est plutôt compliquée. Cela parce que le poids apporté doit être calculé pour que les murs porteurs puissent supporter l’ensemble. Dans le cas de constructions classiques, les murs sont souvent suffisamment solides, ce qui est rarement le cas pour une maison à ossature métallique ou bois. L’ancienne charpente est alors déposée, une nouvelle est installée sur les murs préalablement rehaussés. L’isolation est alors renforcée, et remise aux normes actuelles. Sur une maison de plain-pied par exemple, l’opération va vous permettre de doubler la surface habitable de votre maison en moins de 10 semaines, sans modifier l’emprise au sol. Mais pour pouvoir réaliser votre projet de surélévation, sachez qu’elle est soumise à certaines réglementations que vous devez prendre en compte.

Réglementation de la surélévation de maison

Si vous envisagez de procéder à la surélévation d’une surface supérieure à 150 m², il est impératif que vous procédiez au dépôt d’un permis de construire pour surélévation. Par contre, si la surface concernée est en dessous de 150 m², il est nécessaire de faire une déclaration de travaux auprès de la mairie ou une déclaration aux impôts. Oui une déclaration aux impôts parce que l’espace utile que vous allez créer fera l’objet de taxes spécifiques. Surtout, gardez en tête que certaines communes limitent la hauteur des constructions, vous devez donc vous renseigner auprès de votre mairie.

Les différentes méthodes de surélévation de maison

Pour surélever votre maison, vous pouvez recourir à la méthode hydraulique. Il s’agit d’un système très pratique mais qui demande fortement des études techniques. Dans ce cas, seule une entreprise spécialisée peut le mettre en place. Par ailleurs, un professionnel vous offrira les assurances nécessaires à ce type de chantier. La surélévation par l’hydraulique consiste ainsi à placer des vérins sous une ceinture d’acier préalablement mise en place à la périphérie de la toiture.

La surélévation de maison par recouvrement de la toiture est appliquée si la maison est habitée pendant les travaux. Ainsi, il faut conserver la toiture et seules les premières rangées de tuiles sont alors démontées. Le plancher est ensuite renforcé, puis les murs sont surélevés, de façon à recevoir la nouvelle charpente. Une fois la nouvelle toiture montée, l’ancienne est déposée.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*