samedi 18 novembre

Isolation des combles perdus : quelle solution adopter ?

Même si vous ne comptez pas aménager vos combles, leur isolation n’est pas à négliger. En effet, le toit constitue une source importante de déperdition de chaleur. Pour réaliser des économies d’énergie et ne plus chauffer inutilement, l’isolation de combles perdus est une nécessité. Voici les solutions qui s’offrent à vous.

Plusieurs méthodes d’isolation des combles perdus

Pour vos combles perdus, des professionnels comme Précarité énergie solidarité ont plusieurs solutions à vous apporter en fonction du type de votre charpente, de l’accessibilité de vos combles et de la configuration du sol. Avant toute isolation des combles perdus, une étude la situation est donc à faire réaliser par des professionnels.

Si vos combles perdus sont facilement accessibles, la méthode par pose d’un isolant à dérouler sera privilégiée. Celle-ci consiste simplement à déposer un isolant comme de la laine minérale sur le plancher au-dessus du plafond qui sépare l’étage inférieur des combles. L’isolant se présente généralement sous forme de rouleaux ou de panneaux qu’il suffit d’installer sur le sol. Toutefois, il faut veiller à bien recouvrir la partie supérieure des solives.

En revanche, si vos combles n’offrent pas une hauteur sous plafond suffisante, c’est la technique par soufflage qui sera alors retenue. Il s’agit alors de déposer l’isolant en vrac sur le plancher. Il se présente sous la forme de flocons de laine minérale, de fibres de bois ou encore de ouate de cellulose pour les isolants les plus connus et utilisés. Ces produits ainsi dispersés recouvrent tout le plancher et ses interstices grâce à un compresseur et à une machine de soufflage mécanique. Enfin, il est nécessaire de mettre en place un pare-vapeur pour éviter toute condensation qui entraînerait une dégradation de l’isolant.

isolation-combles-perdus

La dernière méthode d’isolation des combles perdus est celle dite par épandage. L’isolant choisi est alors mis en place entre les solives grâce à la réalisation d’un épandage manuel. Cette solution nécessite la pose d’un pare-vapeur et de se montrer particulièrement vigilant quant à l’étanchéité aux points de jonction avec les différents éléments comme le conduit de cheminée, les gaines et la trappe d’accès. De même, la jointure entre la toiture et la façade doit être calfeutrée.

Chacune de ces solutions vous apportera une isolation thermique de qualité pour vos combles perdus. La pose de l’isolant limitera les déperditions de chaleur, ce que vous ressentirez sur votre confort de vie autant que dans la baisse de votre facture d’énergie.

Des aides pour financer vos travaux

Si l’isolation de combles perdus représente un coût, il sera vite rentabilisé grâce aux économies que vous réaliserez grâce à une bonne isolation thermique. De plus, il est bon à savoir que vous pouvez obtenir des aides pour financer ces travaux. Il existe notamment la prime énergie mise en place par l’État. En fonction des travaux à réaliser, de vos revenus et du nombre de personnes vivant dans votre logement, il est possible de faire financer la quasi intégralité de vos travaux d’isolation.

Par ailleurs, si vos revenus sont modestes, vous pouvez également faire une demande de subvention auprès de l’ANAH pour la rénovation de votre toiture et son isolation.

Enfin, il est également possible d’obtenir une déduction d’impôt grâce à ces travaux. 30 % du montant des travaux peuvent être déclarés aux impôts et permettre de faire diminuer ce que vous avez à payer de tout autant.

Et, il est bon à savoir que pour ce type de travaux, les professionnels vous appliqueront une TVA à 5,5 % ce qui se ressentira sur le montant global dont vous devrez vous acquitter.

Les aides et subventions ne manquent pas pour vous aider à financer ces travaux. L’aspect financier ne constitue ainsi plus un obstacle !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*